Collection « Sources »

 

Édition de sources inédites et/ou annotées et commentées, permettant d’approfondir la connaissance de la Haute-Auvergne

 

Les publications de la SHA sont disponibles (pour la vente ou pour une lecture sur place) au siège, 12 rue Arsène-Vermenouze et aux Archives départementales du Cantal, rue du 139ème R.I.

La permanence est assurée au siège les mardis et jeudis de 9 h à 12 h.

Tous les prix s'entendent pour un enlèvement sur place.

Dans le cas d'expéditions, il convient d'y ajouter les frais de port et d'emballage (frais forfaitaires de 4 Euros)

 

La plupart des librairies du Cantal et quelques librairies hors du département peuvent aussi fournir les publications de la Société « La Haute-Auvergne », dont sa revue.

 

 

 

Laurent-Louis Laparra,

Correspondance et journal d'un étudiant en médecine cantalien à l'âge romantique, 2012, 336 p.

Présentés et annotés par le Dr  Pierre Vermenouze et Pierre Vermenouze, 2012

Avant-propos d'Édouard Bouyé.

Grâce aux lettres reçues par Laurent-Louis Laparra, et aux fragments de son journal, écrits entre 1815 et 1827, on découvre l’adolescence brillante du collégien d’Aurillac qui, étudiant en médecine à Paris, s’amourache de Sophie, faisant le désespoir d’une famille nombreuse de Teissières-de-Cornet. À Montpellier, Laurent-Louis achève sa médecine tout en vivant des amours romantiques et éthérées avec Héléna. Rentré au pays en 1823, il s’y établit comme médecin à Marmanhac ; après son mariage en 1826, il n’est presque plus connu que par les archives publiques, tout en conservant par-devers lui les archives d’une jeunesse pleine d’insouciance, puis de passion, puis de raison. Plus vrais que du Balzac, ces textes nous font entrer dans l’intimité d’une famille de notables de la vallée cantalienne de l’Authre sous la Restauration et dans le cœur d’un futur médecin de campagne.

ISBN : 978-2-9536058-7-7

 24