Collection « Mémoires »

 

La collection « Mémoires » présente des études inédites : actes de colloques, ou ouvrages venant enrichir la connaissance de la Haute-Auvergne ou des actions de ses migrants hors de leur espace d’origine.

 

Les publications de la SHA sont disponibles (pour la vente ou pour une lecture sur place) au siège, 12 rue Arsène-Vermenouze et aux Archives départementales du Cantal, rue du 139ème R.I.

La permanence est assurée au siège les mardis et jeudis de 9 h à 12 h.

Tous les prix s'entendent pour un enlèvement sur place.

Dans le cas d'expéditions, il convient d'y ajouter les frais de port et d'emballage

(frais forfaitaires de 4 Euros).

 

La plupart des librairies du Cantal et quelques librairies hors du département peuvent aussi fournir les publications de la Société « La Haute-Auvergne », dont sa revue.

 

 

Nil-Auvergne.jpg

N°17 : Claude GRACINEAU, docteur en histoire

Du Nil aux monts d’Auvergne

La vie de Julie Varsy, épouse d’Alexis Delzons général et baron d’Empire (1784-1857).

Sa biographie est construite autour de son journal, découvert dans les années 1980.

Volume de 382 pages

ISBN : 979-10-94251-02-7

26 €

 

image102.jpg

N°16 : Christophe COUDERC,

Le Cantal et la Grande Guerre (1918-1939)

Les conséquences de la guerre de 14-18 sur le département et les traces qu’elle a laissées dans la population du Cantal.

 

Volume de 200 pages

 

19 €

 

image101.jpg

N°15 : Bernard BELAIGUES,

Le duc  de la Salle de Rochemaure (1856-1915).

La mise en scène d’une épopée familiale.

 

Volume de 407 pages

ISBN : 979-10-94251-00-3

 

33 €

  

 

N°14 : Fabrice Lenormand, Agnès Unterberger, Bruce Bécamel, avec la collaboration de Michel Chavanon et Chantal Souyris-Bijakowski,

Paris-cabrette. Enquêtes sur les générations pionnières. Gabriel Ranvier, premier Roi des cabrettaïres. Benoît Amadieu, « l’homme au parapluie », 2013, 200 p.

La cabrette est l’instrument de musique emblématique de l’Auvergne. Mais avant de devenir une icône folklorique, cette cornemuse qu’auparavant on appelait volontiers musette, a connu une destinée singulière dans le Paris du xixe siècle. L’importance de la migration auvergnate vers la capitale durant ce siècle conduisit à la multiplication des bals à la musette et à la professionnalisation de ses musiciens. C’est toute une industrie du spectacle qui se mit alors en place et dont la popularité grandissante s’étendit au delà de la communauté auvergnate. Le succès s’accrut encore quand le couple cabrette-accordéon s’imposa. À cette époque tout Paris allait danser au bal-musette. Après la première guerre mondiale, l’accordéon finit par voler la vedette à la cabrette qui fut progressivement reléguée à un emploi exclusivement folklorique. Paradoxalement, le bal-musette garda son appellation initiale alors qu’on n’y entendait plus de cabrette. C’est la première partie de cette histoire, celle d’avant la folklorisation, qui est retracée dans cet ouvrage au travers de deux chroniques biographiques : celle de Benoît Amadieu, probablement le plus renommé des fabricants de cabrettes, et celle de Gabriel Ranvier, musicien virtuose et premier roi des cabrettaïres. La tradition orale avait gardé la mémoire de ces deux acteurs marquants de l’histoire des musiques d’Auvergne mais leurs parcours nous étaient tout à fait inconnus jusqu’ici. Avec ces deux figures, c’est tout le xixe siècle que vous êtes conviés à parcourir dans le Paris des Auvergnats, le Paris-cabrette.

ISBN : 978-2-9536058-8-4

19 €

 

 

N°13 : Béatrice Fourniel,

Le chapitre Saint-Géraud d’Aurillac.

Une seigneurie ecclésiastique sous l’Ancien Régime, 2011,

À Aurillac, le nom de Géraud reste à jamais gravé dans l’histoire, dans les pierres, au cœur de la ville. Il faut dire que c’est  à lui que la cité doit sa naissance et son développement. Il lui donna, au ixe siècle, sa première institution, une abbaye bénédictine. Celle-ci fut florissante avant de connaître la décadence qui entraîna sa sécularisation, au xvie siècle, en un chapitre de chanoines réguliers, objet de cette étude.

ISBN : 978-2-36170-015-7   EAN : 9782361700157

25 €

 

 

image003.jpg

N°12 : Philippe Sarret,

Les Pagès de Vixouze, une famille de Haute-Auvergne sous l’Ancien Régime, 2010, 238 p.

Pendant deux siècles, les Pagès ont fait vivre le château de Vixouze. Cet ouvrage relate l’histoire de cette famille, et du lieu où elle s’est enracinée, génération après génération. Philippe Sarret, professeur d’histoire, décrit la saga et l’ascension sociale des hommes et des femmes qui ont donné sens et vie à cette demeure, aux xviie et xviiie siècles. 

ISBN :  978-2-95360-583-9   EAN : 9782953605839

20 €

 

 

 

image050

N°11 : Tristan Busser,

Les gentilshommes verriers de Haute-Auvergne, 2007, 371 p.

Cette étude se propose d’examiner quelques aspects de la vie professionnelle et  privée des verriers de Haute-Auvergne. Les sources principales de l’auteur  demeurent les archives notariales et le très intéressant journal de Jean Colomb du  Teil, gentilhomme verrier de Siran au xviiie siècle.

ISBN :  978-2-95075-857-6   EAN : 9782950758576

 30 €

 

 

 

 

image048

N°10 : Caroline Roux,

Portails romans de Haute-Auvergne, 2005, 207 p.

Ce volume est issu d'une thèse de doctorat soutenue en 2001 à Clermont-Ferrand. Il constitue un large éventail mettant en lumière l'art roman du Cantal aujourd'hui.  Il apporte diversités et nuances au panorama de la création architecturale en  Auvergne au xiie siècle.

ISBN  

18 €

 

 

 

image046

N°9 : Germain Pouget,

Monuments du souvenir. Cantal, 1914-1918, 2002, 140 p.

Les monuments témoins de la Grande Guerre sont présents dans les 267 communes  du Cantal, en comptant les plaques dans les églises. Ils font partie du paysage  urbain et campagnard, mais bien souvent on les voit, sans les examiner, avec leurs symboles de victoire, de patriotisme, de mort, de religion, de pacifisme même. Cet  ouvrage nous donne l'occasion de le faire.

ISBN :      EAN :  

 23 €

 

 

 

N°8 : Jean Le Guillou,

Sidoine Apollinaire : l'Auvergne et son temps, 2001, 319 p.

Sidoine Apollinaire, important personnage du Vème siècle, délégué à l'Assemblée des neuf provinces gauloises et leur légat auprès du souverain, diplomate auprès des rois germaniques, préfet de la ville éternelle et défenseur de Clermont face aux barbares. Son œuvre est une autobiographie sous forme poétique et épistolaire.  

ISBN :    978-2-95075-855-X EAN : 9782950758552

22 €

 

 

N°7 : Fidélité républicaine et Monde rural (1848-1851)   [Actes du colloque d'Aurillac d'août 1999], 2001, 327 p.

En commémoration du 150e anniversaire de la Révolution de 1848 et de la deuxième République, Bernard Vandeplas, chercheur cantalien, a regroupé une quinzaine d'historiens du xixe siècle. En somme, c'est une étude pour mettre en lumière d'éventuelles affinités entre les habitants des campagnes et la République.

ISBN :  978-2-95075-855--X   EAN :  9782950758552

  30 €

 

 

 

 

 

 

N°6 : Germain Pouget,

Le Cantal dans la Grande guerre, 1914-1919 :

la vie quotidienne, 1998 [rééd. 2014]

La Grande Guerre vue de l’Auvergne : voici en sept chapitres un panorama des événements qui ont bouleversé cette société essentiellement rurale : Un département en guerre ; Economie de guerre, avec le début de la mécanisation, et la récolte de l’or qui combat pour la victoire ; Les combattants, mais aussi les déserteurs, et la dissolution en 1919 du 139e R. I., cher aux Aurillacois, et l’aéroplane «Le Cantal», abattu en août 1914 ; Les innombrables blessés soignés dans les hôpitaux temporaires, et la révolte populaire de mai 1917 ;  Les prisonniers danois, des «malgré-nous ; Les réfugiés et la Croix-Rouge américaine ; La propagande et la censure...

ISBN : 978-2-95075-854-1   EAN : 9782950758545

15 €

 

 

 

 

image042

N°5 : Abel Beaufrere,

Érudition, amitié et poésie, 1998, 147 p.

Pour fêter son centenaire, et presque en même temps celui de son ancien président Abel Beaufrère, la société "La Haute-Auvergne" a publié ce recueil d'hommage dédié à l'archéologue précurseur, à l'acteur déterminant de la vie culturelle du  département.

ISBN : 978-2-95075-853-3

 16 €

 

 

 

N°4 : Jean Garrigoux,

Un aventurier visionnaire, Arsène Lacarrière Latour, 1997, 351 p.

 Né à Aurillac en 1778, mort à Saint-Mamet en 1837, Arsène Lacarrière Latour eut  une vie aventureuse. Jean Garrigoux nous présente le parcours de ce français aux  Amériques : architecte (plan de Bâton Rouge, capitale de la Louisiane), ingénieur  (à Cuba par exemple), observateur politique et premier historien de la bataille de la  Nouvelle Orléans…  

ISBN : 978-2-95075-852-5

30 €

 

 

 

 

 

N°3 : Gerbert l'Européen : actes du colloque d'Aurillac, 4-7 juin 1996

/ rassemblés par Nicole Charbonnel et Jean-Éric Iung, 1997, 361 p.

ISBN : 978-2-95075-851-7  EAN :  9782950758514

[Epuisé]

 

 

 

N°2 : Lionel Teyssandier,

La vie politique et les parlementaires du Cantal, 1871-1940, 1995, 228 p.

Le monde des parlementaires est à envisager sous trois angles : la politique nationale (établissement de la République, anticléricalisme, radicalisme), la  politique locale (campagne, retournement d'opinion, cumul des mandats), la  personnalité des hommes (filiations politiques, éducation, profession et fortune).

ISBN : 978-2-95075-850-9   EAN :9782950758507

23 €

 

 

 

 

N°1 : Michel Leymarie,

La Haute-Auvergne de l'Ancien Régime à la Révolution, 1993-1994, 126 + 161 p.

Le tome I présente cinq articles sur la période pré révolutionnaire,  Mutineries de    femmes à St-Santin-Cantalès – Les alleux – Rentes seigneuriales – Origines de J-B  Carrier.

 Le tome II contient des textes inédits provenant de conférences : Mauriac –  Laroquebrou – Saint-Cernin et Saint-Simon dans le passé – Troubles ruraux durant  la Révolution – Les généraux J.Z. Destaing et Milhaud.

Ces deux tomes sont présentés en édition brochée ou reliée, au choix.

 Un tome broché 13 €, les deux 24 € ;

un tome relié 19 €, les deux 35 €